La Fixeur, le Fan, le Sosie et le Fanopathe. Chronique #16

La Fixeur, le Fan, le Sosie et le Fanopathe. Chronique #16

Chère thérapeute :

« Depuis quelques temps je m’interroge sur le comportement d’un proche, j’ai la sensation que cette personne devient mon clone. Cela a commencé avec le même parfum, puis le même genre vestimentaire, etc… Suis-je paranoïaque? »

Surtout ne vous inquiétez, vous n’êtes pas seul.

Ce dont on parle ici, relève d’une obsession qui peut avoir différentes formes et graduations. Cela peut aller de la fixette, souvent amoureuse, en passant par la fanitude et le sosie jusqu’à évoluer vers ce qu’on appelle la fanopathie.

Une personne qui fait une fixette sur une autre, en général, reste au niveau des pensées obsédantes et les fantasmes non réalisé, à la limite cela agrémente le quotidien, morne, du fixeur.

Le Fan, lui, affiche son admiration pour son idole, sans complexe. Il a la sensation d’être un peu plus quelqu’un en étant le fan de telle ou telle personne. Il le suit dans ses déplacements, vit les moments de bonheur et de malheur de son idole comme si ceux-ci étaient les siens.

Le Sosie, comme cela l’indique, s’approche au plus près de la vie de son idole, il en fait son métier, vit par procuration. C’est une manière de ne pas vivre sa propre vie.

Ces différentes obsessions peuvent devenir invalidantes voir dangereuses lorsque la personne connaît une fragilité identitaire. Celle-ci s’origine dans le fait que l’environnement familiale  n’a pas été suffisamment contenant pour permettre une individualité forte et solide. Il faut donc pallier avec un référent extérieur, même anonyme (un ami de la famille, une collègue,…). Cela donne :

  • Des fixeurs, avec une intention mauvaise à l’encontre de l’autre qui peut perdurer même hors contact parce que la blessure de leur ego demande à être réparée. Cela donne naissance à des actes tels que coups de téléphones anonymes, envoi de message menaçant ou discrédit auprès d’autres personnes. « Si je n’arrive pas à être dans ta vie, j’arrive au moins à te faire du mal et donc à avoir du pouvoir sur toi… »:
  • Des Sosies, qui n’enlèvent jamais leur costume, parce que la réalité de leur propre vie est trop insoutenable et pourrait les mener à un acte d’autodestruction;
  • Les Fans, qui vivent leur fanitude à l’extrême, en arrivent à souffrir de leur admiration pour la personne idolâtrée et si cette dernière fait quelque chose avec lequel le fan n’est pas en accord, son identité, même fragile, est menacée. Alors il peut s’engager dans un passage à l’acte violent voir une dynamique meurtrière. Il s’agit de la Fanopathie.

 

Pistes :

Lorsque vous faites l’objet d’un fixeur/fan :

Importance de poser rapidement la limite, dites clairement que vous n’êtes pas d’accord avec des comportements de type «copiage, filature,..»;

Faites-lui savoir que s’il s’empêche d’être lui-même, il ne vous empêche aucunement vous, en ayant son comportement, d’être la personne que vous êtes, par là vous lui faites comprendre qu’il n’a pas de pouvoir sur vous, son action est inutile;

Bloquez la personne des réseaux sociaux, pour qu’elle ne puisse plus alimenter sa fixation ;

Faites savoir à votre entourage ce que vous subissez ;

Si la situation le demande, allez déposer une main courante ou une plainte à la police.

 


Les commentaires sont clos.